L’initiative MAKE OUR PLANET GREAT AGAIN lancée le 1er juin 2017 par le Président de la République Française marque la volonté de réunir toutes les forces vives de la recherche en vue de lutter contre le réchauffement climatique, enjeu primordial pour nos sociétés.

Émilie Capron, paléoclimatologue au Niels Bohr Institute de l’université de Copenhague, fait partie des 12 lauréats de la 3ème vague du programme. Elle va ainsi rejoindre en 2020 l’Institut des Géosciences de l’Environnement de Grenoble (CNRS) dans le cadre du projet HOTCLIM (characterisation & dynamics of past warm climates).

Pour évaluer le risque de changements environnementaux majeurs actuels et futurs, le projet HOTCLIM étudiera les changements climatiques et environnementaux dans les régions aux hautes latitudes au cours des périodes chaudes précédentes, qui présentent un réchauffement polaire comparable à celui prévu d’ici 2100. L’objectif du projet HOTCLIM est d’améliorer notre compréhension de la variabilité naturelle du climat sous l’effet du forçage orbital  (associé à la modification de l’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre et de la forme de son orbite) et de l´augmentation de la concentration en CO2 dans l’atmosphère. Le projet vise également à étudier la réaction des calottes polaires, du niveau marin global et de la circulation océanique à un réchauffement polaire prolongé.

Plus d’information sur l’initiation MAKE OUR PLANET GREAT AGAIN ici