Le cinéma de Marguerite Duras traite les mêmes thèmes que son écriture : le désir, l’amour impossible, le souvenir et l’oubli.

Pour plus de renseignements sur les films et conférences, cliquez ici

Dans l’esprit rebelle de mai 68 et du fait d’une désillusion croissante par rapport à l’écriture et la lecture, Duras a cherché avec le cinéma à trouver de nouvelles voies lui permettant de créer des oeuvres hétéroclites. Duras a exploré le cinéma en tant que réalisatrice entre 1967 et 1985 et tous ses films sont bouleversants que ce soit par rapport à la forme ou par leur expression poétique. Son cinéma propose une source de compréhension supplémentaire pour comprendre le projet artistique de Marguerite Duras qui s’intéresse notamment à la relation entre la langue, le son et l’image. Le temps, le mémoire et l’oubli. En jouant avec la relation entre le son et l’image, Duras a créé des oeuvres cinématographiques qui ont donné une dimension à l’histoire du roman que le texte ne parvenait pas à exprimer.