En collaboration avec l’université de Roskilde, l’Institut français présente une exposition photos intitulée « Agriculture : la fin des néonicotinoïdes » dans la bibliothèque universitaire de Roskilde.

Les néonicotinoïdes sont les insecticides les plus répandus dans le monde. Ils sont accusés de graves impacts environnementaux, notamment sur les abeilles – maillon essentiel de la biodiversité. L’exposition « Agriculture : vers la fin des néonicotinoïdes ? » montre comment les modèles d’agriculture intensive, qui utilisent massivement ces produits, entraînent des dommages pour l’environnement et la biodiversité. Elle nous apprend comment se passer des pesticides sans que ni la productivité ni le revenu des agriculteurs ne s’en trouvent affectés, et elle illustre l’intérêt des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement favorisant la biodiversité, telles que celles préconisées par l’agro-écologie par exemple. 

Dans le cadre de sa présidence du  G7, la France s’est engagée à faire de la biodiversité une priorité en 2019 ce qui s’est concrétisé par l’adoption de la charte sur la biodiversité à Metz. La biodiversité est un sujet d’actualité brulant après que la Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a publié, le 6 mai dernier, un rapport qui met en garde sur la disparition accélérée de la vie sauvage, sur la Terre comme au fond des océans, qui menace l’humanité. Un million d’espèces animales et végétales – soit une sur huit – risquent de disparaître dans un proche avenir. La sensibilisation du grand public aux enjeux de développement durable et la prise en compte des impératifs environnementaux dans les politiques publiques représentent donc un enjeu primordial.

L’exposition a été créée par Universcience. une structure qui rassemble le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l’industrie, deux musées des sciences très réputés en France. L’exposition peut être visitée gratuitement pendant les horaires de la bibliothèque jusqu’à la fin du mois de juin.

 

Télécharger l’exposition >> ici

 

Une exposition conçue par la Cité des sciences et de l’industrie, un lieu Universcience