À l’occasion de la publication en danois de « Houellebecq économiste » de Bernard Maris aux éditions Den Franske Bogcafés forlag, la librairie Politikens Boghal accueillera un débat entre le journaliste Klaus Rothstein et l’écrivain (et traducteur) Niels Lyngsø sur le thème de Houellebecq et l’économie, le mercredi 22 février à 17H00

  • conversation en danois

Romancier génial pour les uns, pornographique pour les autres, à la fois visionnaire et décadent, poète et clown triste, commentateur sans concession du malaise économique qui gangrène notre époque, Michel Houellebecq est sans aucun doute l’auteur français contemporain de plus connu et le plus lu dans le monde. Servitude, frustration, angoisse sous l’impitoyable « loi de l’offre et de la demande » ou celle de la « destruction créatrice » ; souffrance dans les eaux glacées du calcul égoïste et extension du domaine de la lutte qui conduira à la disparition de l’espèce… tel est l’univers des héros de Houellebecq, dont chaque nouvelle histoire, chaque nouveau roman est l’occasion d’un scandale aux proportions quasi nationales et de son cortège de condamnations et d’excommunications en tous genres.
Houellebecq sait comme personne sentir le poul de notre époque et analyser ses possibles lendemains à travers le prisme des sciences sociales. Car l’auteur a lu les grands théoriciens de l’économie, les Malthus, Marx, Keynes, Schumpeter, et autres Tocqueville, et c’est précisément pour cela que Bernard Maris lui a consacré ce livre, Houellebecq économiste, dans lequel il écrit : « Comme Balzac fut celui de la bourgeoisie conquérante et du capitalisme triomphant, Michel Houellebecq est le grand romancier de la main de fer du marché et du capitalisme à l’agonie. »

Bernard Maris
Né en 1946 à Toulouse, Bernard Maris a enseigné l’économie dans différentes universités dont celle de Paris-VIII (Institut d’études européennes). Grand admirateur de Keynes à qui il a consacré un livre (Keynes ou l’économiste citoyen), promoteur des « 32 heures hebdomadaires » et du revenu d’existence, il est l’auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation en économie ainsi que de trois romans. En 1995, le magazine Le Nouvel Économiste lui a attribué le titre de « meilleur économiste de l’année ».
Parallèlement à sa carrière d’économiste, Bernard Maris écrivait pour plusieurs grands journaux : Marianne, Le Nouvel Observateur, Le Figaro Magazine, Le Monde, ainsi que Charlie Hebdo où il tenait une rubrique économique.
Bernard Maris a été assassiné le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo.

Niels Lyngsø
Né en 1968, Niels Lyngsø a débuté sa carrière littéraire en 1992 avec le recueil de poésie Maske & Maskine, et s’est depuis essayé (avec succès) à diverses formes littéraires allant de la poésie sous toutes ses formes au roman en passant par l’essai.
Niels Lyngsø a traduit en danois le dernier roman de Michel Houellebecq, Soumission (Underkastelse) pour les éditions Rosinante & Co, et lui a consacré un essai intitulé Michel & moi (Michel & mig selv) dans les pages de Weekendavisen en juillet 2015.

Klaus Rothstein
Né en 1964, Klaus Rothstein est journaliste et critique littéraire pour différents journaux dont Weekendavisen et animateur de l’émission de radio Skønlitteratur dédiée à la littérature sur P1 (DR). Parallèlement a ses activités journalistiques, Klaus Rothstein se consacre également à l’écriture : il est à ce jour l’auteur de 7 livres.