Mercredi 10 mai 2017 à VEGA – ideal bar. Les portes ouvrent à 20h, le concert commence à 21h Tickets (70/85 dkk) et plus de renseignements ici

Jeudi 11 mai 2017 à Slagteriet Rugårdsvej 5, 5000 Odense / le concert commence à 23h

Un des noms de la jeune scène électronique française à suivre de très près, Superpoze fait partie de la dernière génération d’artistes français, aux côtés de Fakear, Petit Biscuit ou Thylacine. Des producteurs plutôt que des DJs, adeptes d’une musique électronique éthérée plutôt qu’énervée. De l’electronica à écouter allongé seul dans un lit ou dans un champ, plutôt que debout à danser dans d’immenses rassemblements.

Deux ans après la sortie de son premier disque Opening et une tournée mondiale, Gabriel Legeleux, alias Superpoze vient de sortir son deuxième album For We The Living, paru fin février sur son propre label Mille Records / A+LSO. Ce qui frappe immédiatement quand on écoute Superpoze, c’est cette impression de voir des images défiler sous ses yeux. De lentes montées, des parties atmosphériques ou des explosions maîtrisées. Une ambiance très post-apocalyptique par moments, revendiquée par Superpoze : « J’ai besoin d’avoir des références narratives pour composer ». Pour ce deuxième album, il avoue avoir été très inspiré par des films vus, comme Melancholia, Take Shelter ou Premier Contact, dans lesquels les hommes se confrontent à l’inconnu, à l’imminence de la catastrophe.

En ce moment il tourne partout en France, en Europe et en Amérique du Nord et bientôt en Scandinavie. A côté, il trouve le temps de travailler avec d’autres musiciens, en effet, il a réalisé et co-composé l’album de DJ Pone, travaillé avec Nekfeu et Kitsuné et il a composé la bande son d’un documentaire et d’une pièce de théâtre.

l