9 novembre 2015 – 5 février 2016

Minotaure (ˈmɪnətɔ:, ˈmʌɪ-) une créature possédant le corps d’un homme et la tête d’un taureau, née des amours de Pasiphaé et d’un taureau. Enfermé dans un labyrinthe construit par Dédale et nourri de chair humaine, le Minotaure fût tué par Thésée. Origine du grec ‘Minos’ étant le beau-père de la créature et ‘tauros’ signifiant taureau.

La mythologie grecque est une source de drames sans précédent, et c’est exactement de cet univers mythique que viennent le titre et l’inspiration de cette série de photographies d’Arnaud Delrue. Dans un environnement d’apparence ordinaire, nous percevons les créatures humaines de Delrue qui nous fixent ouvertement comme si elles étaient conscientes d’une autre présence. Chaque photographie constitue son propre petit univers dans lequel se dévoile une histoire – une histoire qui fait hésiter les créatures un instant. Moitié femme, moitié homme, les créatures de Delrue et leurs petits mondes sont du ressort de l’inquiétante étrangeté (das unheimliche). Un terme employé par le psychanalyste Sigmund Freud pour décrire le sentiment où le familier devient soudainement étranger et bizarre. D’une certaine manière, tous les portraits sont mis en scène dans un décor du quotidien, alors d’où provient ce sentiment profond d’étrangeté ? Est-ce le regard des créatures ? Ou peut-être les situations trop quotidiennes ? Les lits défaits et les repas entamés ? Les Minotaures d’Arnaud Delrue créent une mythologie silencieuse qui joue avec les codes du féminin et du masculin, le quotidien et le fantastique.

Né en 1981, Arnaud Delrue est un photographe et écrivain français qui vit et travaille à Paris. Il est diplômé de la prestigieuse École Nationale Supérieure Louis-Lumière, et ses photos ont été exposées aux Etats-Unis, aux Pays-Bas et en France. En 2014, il a publié son premier roman, « Un été en famille », dont la traduction danoise est parue en 2015 chez la maison d’édition Forlaget Etcetera sous le titre « Sommer med familien ».