Alice Anderson: Connexions

2018

 

L’installation Connexions consiste en Cables Data, de la série Architecture Data, où l’artiste tisse autour d’objets formés à partir de copies de figures architecturales tels des câbles internet, des câbles d’alimentation, des plinthes et des puits de lumière . Les carrés dérivent de la série Itinéraires d’un corps, où l’artiste trace rituellement ses mouvements corporels au fil du temps. Le mouvement d’Anderson et sa relation avec l’objet prennent une forme visuelle dans les motifs de chacun des carrés.

Alice Anderson questionne notre relation au physique dans un monde de plus en plus numérique en « mémorisant » les objets. L’acte de mémorisation d’un objet est inspiré de cultures ancestrales et constitue un exercice spirituel et performatif où les objets sont soigneusement encapsulés par des fils cuivrés. Par cet acte généralement ardu, les objets deviennent sujets d’une momification intime, un enregistrement physique de leur existence et de leur relation avec l’artiste. À travers cette performance, Anderson expose l’annihilation du tangible dans un monde à la frontière du transhumanisme.

Alice Anderson (1972) est une artiste franco-britannique vivant et travaillant à Londres. Ses œuvres ont été présentées à La Patinoire Royale de Bruxelles en 2018, au Centre Pompidou de Paris en 2017, à la Royal Academy of Arts de Londres en  2016, à l’Espace Culturel Louis Vuitton de Paris en 2015, à la Wellcome Collection de Londres en 2014, à la 55e Biennale de Venise en 2013, à la Whitechapel Art Gallery de Londres en 2012 et au Freud Museum de Londres en 2011. Ses œuvres seront présentées pour une première fois dans les pays nordiques durant CHART.

CHART Special Art Projects