Les écrivains Alice Zeniter et Yasmina Khadra viendront au Danemark à l’occasion de LiteratureXchange, le Festival international de littérature d’Aarhus qui se déroulera du 13 au 23 juin 2019

Suite au succès de l’an dernier, la deuxième édition du nouveau festival international de littérature d’Aarhus donnera cette année la part belle à l’Algérie puisque l’auteur algérien (vivant en France) Yasmina Khadra, et la francaise Alice Zeniter –  dont le père est également originaire d’Algérie – viendront y présenter leurs oeuvres.

 

Yasmina Khadra
Dimanche 16 juin 14H00 (Godsbanen), avec Joshua Sabih, en français, traduit en danois.
Lundi 17 juin à 16H30 (Dokk1), avec François Barjot de l’Institut Français, en français. 

Né en 1955 et ancien commandant durant la guerre civile algérienne, Yasmina Khadra se consacre à l’écriture à partir des années 2000. En s’inspirant de son passé, qu’il mêle avec des problématiques politiques et sociales toujours d’actualité, il est devenu l’écrivain algérien le plus célèbre de sa génération. Cinq de ses ouvrages sont traduits en danois aux éditions Gyldendal : Attentatet (2006), Sirenerne i Bagdad (2008), Svalerne i Kabul (2009), Som dag følger nat (2011) et Sort måne (2013).

 

Alice Zeniter
Vendredi 21 juin à 16H30 (Godsbanen), avec Sofie Jama, modérée par Tore Leifer, en anglais. 
Samedi 22 juin à 13H00 (Godsbanen), avec Steen Bille Jørgensen, en français, traduit en danois.

Née dans la région parisienne en 1986, Alice Zeniter a été récompensée en 2017 par le Prix Goncourt des lycéens pour son quatrième roman, L’art de perdre, dans lequel elle revient sur l’histoire franco-algérienne. Entre questions identitaires et le drame harki, l’ouvrage dresse un portrait puissant d’une famille sur trois générations. L’art de perdre sera publié le 14 juin en danois, sous le titre Kunsten at miste aux éditions Etcetera