p5rn7vb Bureau du livreBogkontor | Institut français du DanemarkInstitut français du Danemark

Bureau du livre

Le rôle du bureau du livre est de promouvoir les échanges entre les industries du livre française et danoise. Ce service a notamment pour mission de proposer aux professionnels du livre danois (bibliothécaires, libraires, éditeurs) des formations en France, de proposer aux écrivains danois des résidences d’écriture en France, et de faciliter les invitations d’écrivains français au Danemark, ainsi que la publication de leurs oeuvres en langue danoise par le biais de diverses aides à la publication.

HOMMAGE À RÉGINE DEFORGES

La femme de lettres française et auteure à succès Régine Deforge est décédée le 3 avril dernier à l’âge de 78 ans.

Auteure, éditrice, présidente de la Société des gens de lettres, et membre du jury du Prix Femina pendant plusieurs années, Régine Deforges (née en 1935) s’est fait connaitre du grand public grâce à son roman La Bicyclette bleue. Ce premier tome d’un cycle de dix ouvrages a connu un immense succès populaire (plus de 10 millions d’exemplaires vendus) et l’a fait connaitre dans le monde entier. Mais au-delà de cette saga littéraire grand public, Régine Deforges était avant tout une femme libre et révoltée qui a longtemps suscité le scandale. Elle fut notamment l’auteure de toute une série d’ouvrages plus ou moins érotiques qui sont autant de plaidoyers féministes défendant les droits des femmes à disposer librement de leur corps. Sa rencontre avec l’éditeur Jean-Jacques Pauvert, qui devint son amant, le père de sa fille et son Pygmalion, fut déterminante. C’est lui qui en 1968 l’aida à créer sa propre maison d’édition, baptisée L’Or du temps en hommage à André Breton, et où elle publia des récits érotiques d’auteurs comme Aragon, Apollinaire ou encore Restif de la Bretonne qui jusqu’alors étaient soigneusement dissimulés dans l’enfer des bibliothèques… publications qui lui valurent un nombre certain de convocations au Palais de justice de Paris…
Régine Deforges est sans doute l’écrivain français le plus lu au Danemark ces dernières décennies.

L’Institut français du Danemark et son éditeur historique (au Danemark) Per Kofod, saluent la mémoire de cette grande dame.